Historique

L’évolution de Carlier Bois, de la scierie de grumes au négoce de bois est un bel exemple de développement et d’adaptation.

Notre histoire

Découvrez ci-dessous nos moments forts en images : 

  • 1933

    1933

    Exploitation forestière par Désiré-Alfred Carlier, à l’âge de 32 ans

  • 1938

    1938

    Installation d’une scierie rue de Plomcot et avenue Albert Ier à Namur

  • Les années 30 et 40

    Les années 30 et 40

    Au début de la guerre, la jeune entreprise subit des pillages et des vols. Les stocks disparurent et il fallut repartir à zéro.

  • Les années 50 

    Les années 50 

    Développement et croissance.

  • 1956

    1956

    Constitution de la S.p.r.l. Scierie Carlier

  • 1958

    1958

    Remise de décorations pour ancienneté de service

  • Les années 60

    Les années 60

    Installation d’une unité de mécanisation.

  • 1969

    1969

    Lancement de la coopérative « Lignac » pour améliorer les conditions d’achat.

  • 1970

    1970

    Reconversion de la scierie de grumes en scierie de bois équarris et atelier de seconde transformation (sciage, rabotage, dédoublage, profilage, fraisage, …).

  • 1972

    1972

    Construction d’un nouvel hangar.

  • 1977

    1977

    Inauguration d’un département détail (ou libre-service) appelé « Bois Service » de 1000 m².

  • 1983

    1983

    Carlier Bois fête ses 50 ans. Installation d’une menuiserie industrielle pour le montage des blocs-portes.

  • 1986

    1986

    Installation d’une station automatique de traitement du bois

  • 1988

    1988

    2 générations de camions.

  • 1989

    1989

    Extension du département « Bois Service » et aménagement de la cour d’entrée

  • 1990

    1990

    La société devient une Société Anonyme (SA)

  • 1991

    1991

    Construction de nouveaux hangars

  • 1993

    1993

    Carlier Bois fête ses 60 ans. L'entreprise compte alors 34 collaborateurs sur une surface de 15.500 m²

  • 1997

    1997

    Reprise par la 3ème génération, représentée par Jean-Michel CARLIER. Les bureaux déménagent de la rue de Plomcot vers le Bois Service avenue Albert Ier

  • 2003

    2003

    Inauguration de l’extension du département Libre Service qui atteint un total de 2500 m²

  • 2005

    2005

    Participation aux Journées Découverte Entreprises. Carlier Bois compte 45 collaborateurs sur une surface de 17.000 m²

  • 2007

    2007

    Construction d’un nouvel hangar

  • 2010

    2010

    Installation de 220 panneaux photovoltaïques sur le toit du magasin

  • 2012

    2012

    Nouveau hall de stockage de 2000 m² en face du CHR de Namur * Nouvelle machine à commande numérique (CNC) *Nouveau magasin automatisé à panneaux

  • 2013

    2013

    Nouvelle façade pour le Libre Service + Nomination comme ‘Namurois de l’Année’ (catégorie ‘Management’)

  • 2015

    2015

    Construction au parc Ecolys de Suarlée (nord de Namur) de deux halls de stockage

  • 2018

    2018

    Agrandissement du parking avenue Albert Ier * Prix ALFER de la Province de Namur

  • 2020-21

    2020-21

    Construction au parc Ecolys de Suarlée (nord de Namur) de deux nouveaux halls de stockage, d’un hall dédié aux ateliers de menuiserie et de mécanisation et d’un immeuble de bureaux en vue du déménagement du Négoce.

  • Noël 2021

    Noël 2021

    Déménagement du Négoce et des bureaux administratifs au zoning Ecolys de Suarlée (nord de Namur)

L’épopée de Carlier Bois

L’aventure commence en 1933 lorsque Alfred-Désiré Carlier, le grand-père, orphelin à 21 ans, quitte son emploi à la Scierie Dubois de Trazegnies pour se lancer dans l’exploitation forestière à l’âge de 32 ans.

Dès 1937, il installe une scierie rue de Plomcot et avenue Albert Ier à Namur, sur un chancre industriel d’une ancienne marbrerie. Terrain qu’occupe toujours l’entreprise aujourd’hui.

La scierie débite alors les arbres coupés dans la région : des sapins, des peupliers, et des ormes provenant de Scy, de Saint-Denis Bovesse ou encore de Beez, et compte une écurie pour les chevaux de trait utilisés pour le débardage et le transport.

Au début de la guerre, la jeune entreprise subit des pillages et des vols. Les stocks disparurent et il fallut repartir à zéro.

Au fil des ans, et avec l’arrivée du fils, Marcel Carlier, en 1948, la scierie se transforme en un négoce de bois sciés et de panneaux, plus adapté à la localisation de l’entreprise en périphérie de la ville. Autrement dit, l’entreprise est passée de la première transformation du bois (scierie de grumes) à la seconde transformation (Négoce de bois sciés et de panneaux).

Cette nouvelle activité n’exclut pas l’apport d’une plus grande valeur ajoutée pour l’entreprise qui propose rapidement des services adaptés de mécanisation tels que le rabotage, sciage, moulurage, profilage, dédoublage, mise à longueur et fraisage. Parallèlement, un service de livraison se met en place grâce à l’achat de camions équipés.

Plus tard, un atelier de menuiserie spécialisé dans la fabrication de bloc-portes intérieurs sur mesure et prêts à la pose sera créé.

La Lignac

En 1969, Marcel Carlier et d’autres confrères du secteur du bois créent la société coopérative Lignac. Le but est notamment de créer un groupement d’achat pour améliorer les conditions d’achats et les répercuter aux clients.

Le Libre-Service, une idée novatrice

Le développement important du négoce dans les années 70 n’empêche pas l’ouverture par Marcel Carlier, la seconde génération, d’un département « détail » au nom bien connu des Namurois de « Bois-Service » (qui prendra le nom de « Libre-Service » dans les années 2010).

Organisé en libre-service, ce magasin a pour ambition de contrer la hausse importante des prix de la construction en offrant, au détail, un assortiment spécialisé à des prix réduits.

C’est également à cette époque que commence l’informatisation de l’entreprise qui se montre, une fois encore, précurseur parmi les PME.

Si les années 80 sont des années difficiles pour la construction, l’entreprise garde le cap et dès le début des années 90 commence la rénovation de ses bâtiments pour lui permettre d’augmenter sa capacité de stockage.

Des investissements progressifs pour répondre à la demande

Depuis l’arrivée de la 3e génération, en 1997, représentée par Jean-Michel Carlier, ces investissements dans l’infrastructure se sont poursuivis et étendus au parc de machines qui actuellement est à la pointe de la technologie (centre d’usinage à commande numérique, encolleuse de chant numérique et panneauteuse numérique) et qui permet à l’entreprise de fidéliser sa clientèle en lui proposant un grand nombre de services adaptés à ses besoins.

En 2003, profitant d’une possibilité d’extension du magasin « Bois-Service » qui passe de 1 500 à 2 500 m², il décide de regrouper les deux départements côte à côte, avenue Albert Ier, pour faciliter les synergies entre ces deux entités et doter l’entreprise d’une nouvelle salle d’exposition de 600 m² où le choix est vaste, très vaste, en portes intérieures, parquets, lambris, placards et matériaux de parachèvement du bâtiment.

Première installation de panneaux solaires en Province de Namur

En 2010, Carlier Bois est précurseur en Province de Namur et installe 220 panneaux photovoltaïques sur le toit du département Libre-Service. Fort de cette expérience, les toits de plusieurs hangars à Suarlée (au zoning Ecolys, au nord de Namur) seront eux aussi recouverts de panneaux photovoltaïques en 2020 et 2021 afin de produire les 2/3 de ses propres besoins.

L’écologie n’est pas un vain mot

Non contente de produire de l’électricité grâce aux panneaux solaires d’une puissance de 250 kW, Carlier Bois a décidé de récupérer ses copeaux et sciures de bois et de chauffer, avec une chaudière biomasse, ses ateliers de menuiserie et de mécanisation ainsi que le Libre-Service et le show-room de Suarlée.

Dans les nouveaux bâtiments du zoning Ecolys (à Suarlée, au nord de Namur), l’eau utilisée pour les toilettes et les douches est une eau de pluie, récupérée grâce à une citerne de 20 m³.

Pour Carlier Bois, l’écologie n’est pas un vain mot et l’entreprise tient à réduire son impact environnemental.

Et aujourd’hui ? 2 sites : le Libre-Service de Namur, le Négoce et le show-room à Suarlée

Le bois est un matériau qui demande beaucoup d’espace et de volume. Après avoir rénové les halls et les rayonnages pour gagner de l’espace en m², il a fallu se rendre à l’évidence : le terrain situé à Namur est devenu trop étroit. Enclavé entre la Meuse, l’hôpital CHR et la voie de chemin de fer, il n’était plus possible de s’étendre. La décision de déménager le Négoce et les bureaux devenait inévitable. Le choix s’est porté sur le zoning d’Ecolys à Suarlée, au croisement des autoroutes E42 et E411, et proche du département Libre-Service qui, lui, reste à Namur pour la vente au détail.

La pandémie de Covid est malheureusement passée par là, retardant le déménagement et le repoussant à la fin de l’année 2021.

Carlier Bois, ce sont toujours deux départements (le département Négoce orienté vers les professionnels, et le magasin Libre-Service pour la vente au détail), un atelier de mécanisation, un atelier de menuiserie et une flotte de camions et de camionnettes pour assurer les livraisons partout en Belgique (surtout la Région wallonne et Bruxelles).

Mais Carlier Bois a dorénavant deux sites de localisation : Namur, pour le magasin ; et le zoning Ecolys de Suarlée (au nord de Namur), pour le Négoce, la salle d’exposition et les bureaux administratifs.

Compétence et spécialisation : les atouts d’une réussite

Résolument spécialisée dans le bois, les portes intérieures, et les matériaux de parachèvement, la société Carlier Bois assoit avant tout sa réputation sur la compétence de ses collaborateurs, mais également sur la qualité des services offerts. 

L’entreprise fut récompensée à plusieurs reprises, d’abord au travers de Jean-Michel Carlier en 2013 par la nomination comme Namurois de l’année en catégorie Management, puis en 2018 par le Prix des Alfers, prix économique de la Province de Namur. Carlier Bois est également reprise annuellement dans les « Gazelles – catégorie Grandes entreprises » du magazine économique Trends.

On ne peut retracer l’histoire de l’entreprise sans évoquer la qualité de son personnel qui a permis de rencontrer tous ces défis : une sélection stricte au recrutement, une attention à chacun et un respect de la personne humaine permettent à l’entreprise d’exhiber un taux de rotation de son personnel extrêmement bas. D’une trentaine de collaborateurs au début des années 90, l’entreprise en compte actuellement près de 80.

Carlier Bois a compris depuis longtemps qu’une entreprise ne peut progresser que si elle
mène une politique sociale de qualité.

Nous répondons à toutes vos questions

Besoin d’un renseignement supplémentaire sur notre produit ou service ? Contactez-nous par téléphone ou via le formulaire en ligne.

Dernier article du blog

Rejoignez-nous

Les avis de nos clients

4.53/5
(30 avis)

Les évaluations sont gérées par les outils E-net Business

Certification e-net

Personnel à l'écoute et compétent, bcp de ... voir plus Personnel à l'écoute et compétent, bcp de choix, bcp de stock. Riien à redire et grand parking. voir moins

Thomas

5/5

A quand une filiale à Bruxelles ? J'habite... voir plus A quand une filiale à Bruxelles ? J'habite la région bruxelloise et j'ai découvert par hasard ce magasin revendeur des produits Traumgarten pour les écrans de jardin. En venant sur place, j'ai pu constater l'accueil et le professionnalisme du vendeur. Dorénavant je viendrai plus souvent, et si vous pensez vous installer à Bxl, je suis amateur !! voir moins

Rodrigue

5/5

Magasin similaire à Brico mais avec les co... voir plus Magasin similaire à Brico mais avec les conseils en plus et de meilleurs prix ! seul bémol: il faut parfois attendre que le vendeur se libère mais ça vaut la peine. Grand choix pour les bois et les panneaux et possibilité de faire des découpes sur place. voir moins

Lea

4/5

on nous avait dit de venir chez Carlier po... voir plus on nous avait dit de venir chez Carlier pour les portes et de fait on est content. Rien à redire. Si on a besoin d'autre chose, c'est là qu'on retournera car le personnel est sympa et on a eu aucun soucis. Dommage qu'ils ne font pas le sanitaire ! voir moins

Kevin

4/5

Une expérience unique

Nous sommes soucieux de vous offrir une navigation sécurisée et personnalisable. Nous utilisons à cette fin des cookies afin de vous proposer des offres adaptées à vos centres d’intérêt, recueillir anonymement des données de statistiques et vous permettre une visite la plus agréable possible.